Ne t'inquiètes pas pour moi d'Alice Kuipers

Publié le par Mariiine

9782226183200g

 

 

« Maman, je suis allée au supermarché. Regarde dans le frigo. J’ai arrosé les plantes. J’ai nettoyé la cage de Jeannot Lapin. J’ai rangé le salon. Et la cuisine. Et j’ai fait la vaisselle aussi. Je vais me coucher.
Ton esclave à domicile,

Claire. »

Une correspondance par Post-it sur le frigo entre une mère et sa fille. Lorsque la mère tombe malade, le temps presse mais l’espoir demeure.
Un livre comme un trésor qui chuchote à l’oreille l’importance de ceux qu’on aime…

 

Je vais être franche, je ne sais pas comment parler de ce livre ! En le commençant, je savais que l’histoire était assez triste, mais je ne pensais pas être touchée comme ça par cette lecture. Je n’ai même pas le temps de bien m’installer confortablement que je tournais déjà la dernière page de cette douloureuse histoire !

 

Dès les premières pages je me suis laissée embarquer pas cette correspondance entre une mère et sa fille qui n’arrivent pas à se voir aussi souvent qu’elles le devraient ou qu’elles le voudraient. Puis vient la nouvelle, l’horrible nouvelle qui va bouleverser leurs vies.

On apprend la maladie de la mère en même temps que Claire, et on ne peux qu’imaginer le torrent d’émotions qui doit assaillir la jeune fille, et en même temps on peut comprendre la difficulté pour une mère d’annoncer à son enfant qu’elle est malade et que la guérison n’est pas assurée. Alors, on continue de suivre cette correspondance assez singulière, oh, bien sur la mère et Claire se voient, passent des soirées ensemble, mais nous n’assistons pas à ces moments privilégiés, un peu comme si l’auteure avait voulut donner à ses personnages un peu d’intimité.

 

Ensuite, on assiste aux changements qui s’opèrent au sein du foyer, mais j’ai bien aimé le fait qu’Alice Kuipers, ne place pas tout le temps le cancer au centre des échanges. En effet, on continue à suivre les tourments amoureux de Claire, et le travail de la mère, les déceptions de la fille, les reproches …

 

La fin, de ce livre, m’a fait verser quelques larmes je l’avoue, cette fin est triste oui, mais moi je n’aurais pas imaginer d’autres fin que celle-ci, je trouve qu’elle clôture très bien cette courte histoire.

 

Je ne peux que conseiller ce livre, il se lit très très vite, le style de l’auteure est fluide, l’histoire, sans être particulièrement originale, est des plus émouvantes. J’ajouterais que ce livre est maintenant disponible chez Le Livre de Poche ! Alors quelle raison vous reste-t-il de ne pas craquer ?

 

 

  

252 Pages

10.00 €

Albin Michel

 

 

9782253159681-G

 

 

256 pages

5.50 €

Le livre de Poche

Publié dans Littérature jeunesse

Commenter cet article

Luna 13/06/2011 11:28


Woaw, quel livre !
Tout petit, certe, mais c'est un vrai condensé d'émotion ! Je ne pensais pas qu'il saurait m'atteindre à ce point là, après tout ce ne sont que des petits mots sur un frigo, mais plus on tourne les
pages et plus ils sont importants et chargés d'émotions... C'est vrai qu'il est souvent plus simple d'écrire que de parler à quelqu'un.
J'aime beaucoup le fait qu'on ne connait pratiquement rien des deux personnages, mais que l'on s'attache tout de même énormément à Claire et à sa maman.
C'est vraiment un très beau livre !


Liyah 28/03/2011 13:36


Il me tente bien celui-là ! C'est noté !


jellybells 23/03/2011 03:00


je vais de ce pas le mettre dans ma wish list!!! je me connais, jvais pleurer aussi ;)


Mariiine 26/03/2011 17:11



Ah ça ne m'étonnerais pas Jellybells, ce livre ets terriblement touchant, il ne laisse pas insensible !



Luthien 21/03/2011 20:35


J'avais beaucoup apprécié ce livre, il est très touchant. o:


MyaRosa 21/03/2011 16:31


Je suis contente que tu parles de ce livre, et encore plus de voir que tu l'as aimé. C'est l'un de mes livres préférés car il me rappelle ma propre histoire. Je l'ai lu et relu et je ne peux
m'empêcher de pleurer du début jusqu'à la fin. Un livre bouleversant !


Mariiine 21/03/2011 18:35



C'est hallucinant de voir à quel point certaines histoires peuvent nous toucher à ce point ! J'ai fait lire ce livre à mes soeurs qui ne lise jamais, mais elles aussi ont pleurer à la fin !